Au gré de la plume

19 octobre 2018

Jeudi-vendredi: Mulhouse

Jeudi, midi, nous voilà déjà à Mulhouse. 

Pique-nique aux environs de la ville.

15h00, nous prenons possession de notre logement. Rue la Sinne. Un petit studio avec kitchenette. La Daciounette est en sécurité dans un parking privé. 

Longue promenade en ville, Dulcinée passe d'une boutique à l'autre, moa je patiente gentiment assis sur un banc. Jamais vu autant d'étrangers ! M'enfin...

20h00: dînette dans notre studio. Dulcinée nous prépare un copieux repas, que j'arrose de mon côté (uniquement). Je vais ronfler cette nuit ! 

Demain matin je sortirai tôt pour acheter une baguette à la boulangerie du coin. On prendra notre petit-déjeuner  en chambre. 

depositphotos_85425242-stock-photo-place-de-la-reunion-in 

Mulhouse.

erasmus-experience-in-mulhouse-france-by-sandrine-441a8df38d6c6d43bc08113614b5d8f9

Where-is-Mulhouse-on-map-France 

L.T.

P.S.: Départ jeudi matin, petit-déjeuner prévu en route (Ikea, entre Berne et Bâle). Pourquoi Mulhouse ?

Nous y étions à la fin de l'hiver 94-95. Je venais négocier avec mon employeur, à Bâle (toute proche), la fin de mon contrat. C'était avant "Schengen" et Dulcinée n'avait obtenu qu'un visa "entrée unique" pour la France. 

Alors c'est un mélange de souvenirs (plaisir et inquiétude). 

Le matin je prenais le train Mulhouse - Bâle et je rentrais en soirée. Dulcinée magasinait, moa, moa, j'étais assis autour d'une table avec une dizaine de personnes... chargées de se débarrasser de moi. Une seule prit la défense... de mes droits, j'en fus heureusement surpris. Depuis plusieurs mois cette compagnie dégraissait, et cette avocate de circonstance, épuisée moralement par cette tache ingrate, me fut d'une aide des plus estimables. 

En soirée, à Mulhouse, nous nous promenions en ville, croisant masques et costumes, c'était le carnaval.  

...

 

Posté par Buoi à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]


18 octobre 2018

Mercredi

.......................

DSC02410

DSC02413

DSC02414

DSC02415

DSC02416 

DSC02418

DSC02419

DSC02423

.......................

 L.T. 

9464566356323850 

imagestopelement

P.S. Perplexe. Fin novembre les Suisses voteront pour décider dans quelles conditions on peut espionner les bénéficiaires de prestations sociales (assurances maladie/accident, pensions invalidité, aides sociales diverses).

Tout projet aux allures de surveillance "policière" suscite naturellement la méfiance bien qu'en même temps on se réjouisse de voir nos autorités renforcer notre sécurité. On attend de la police qu'elle nous débarrasse des voleurs, des vendeurs de drogue, des fous de la route,... pourquoi pas des tricheurs.

Et pourquoi la sécurité de nos acquis sociaux ne serait-elle pas aussi l'objet de protection ? On lit tous les jours, en gros, que dans moins de vingt ans l'Etat ne pourra plus financer de décentes retraités, pas plus couvrir nos frais de santé.

Qui triche, qui abuse de la "sécurité sociale" (pension de retraite ou d'invalidité, soins médicaux, aides sociales sous toutes les formes) ? Naturellement on répondra que ce sont premièrement les moins bien nantis. Dans ce cas on peut considérer ces projets de lois (soumis au bon peuple) comme discriminatoire.

Par ailleurs que dit le "bon sens": celui qui ne triche pas n'a rien à craindre.

Dénoncer les tricheurs, c'est ce que font les "lanceurs d'alerte", peu importe les méthodes, non ?

Ce pourrait être aussi un premier pas, le deuxième étant une surveillance plus serrée du corps médical. 

Si nous devons voter c'est parce que nos lois actuelles sont floues et laissent trop de liberté à des surveillances sauvages... c'est le point de vue de la Cour européenne des Droits de l'Homme qui a grondé la Suisse il y a quelques temps déjà à ce sujet.

Alors ? Peut-être vais-je voter oui à cette loi, tout simplement "pour ne pas fragiliser notre gouvernement"... qui n'est pas le meilleur mais qui résiste bien aux tentatives systématiques de déstabilisation conduites par notre extrême droite. 

Assurances sociales: La loi sur la surveillance des assurés défendue - Suisse - tdg.ch

Référendum contre la surveillance démesurée des assuré-e-s - humanrights.ch

....................

Juges étrangers et vaches à cornes au menu des votations du 25 novembre - rts.ch - Suisse

Posté par Buoi à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 octobre 2018

Mardi, de retour de l'enfer !

................

734546185001_5847928038001_5847913910001-vs

The Royals... il y a quelques jours. 

DSCN0804

DSCN0805

DSCN0807

DSCN0809 

DSCN0811

DSCN0812

DSCN0813

DSCN0814

................

L.T.

 P.S.1.: De retour aux affaires, les miennes si importantes, je me replonge dans la Spiroumanie. Quel est l'intérêt aujourd'hui envers un magazine (hebdomadaire) de ce genre ? La rédaction tente  d'inventer un esprit nouveau susceptible d'amuser les gamins tout en plaisant aux adultes. 

Le travail de la rédaction de Spirou à l'occasion des "80 ans" est remarquable, ambitieux et réjouissant.

Est-ce possible d'y intéresser une "clientèle" ? Et dans le même cheminement de ma pensée je me demande si on peut encore transmettre aux "jeunes" une curiosité de l'Histoire. Pas seulement l'histoire horrible de tout le Petit Vingtième Siècle mais aussi l'histoire des Grecs, des Romains, de la naissance de la Confédération helvétique,... 

 XVM90a19b76-d06a-11e8-a48c-c6d2c6cff49b-805x805XVMc7a43f70-d07e-11e8-a48c-c6d2c6cff49b-805x1150

  XVMd421060e-d06d-11e8-a48c-c6d2c6cff49b-805x777

 La case BD : Il s'appelait Ptirou ou les origines de Spirou

Le Spirou d'Émile Bravo: un nouveau visage digne des plus grands

La Case BD : L'espoir malgré tout ou Spirou confronté aux affres de la guerre en 1940

...............

image

P.S.2.: Voila un de ces commentaires qui m'inquiètent, pas tant pour les Socialistes... ils sauront se défendre, non mais pour l'état d'esprit de notre Vilaine Droite suisse... parfois suivie par de bons chrétiens et chrétiennes. 

Ce commentaire a été publié dans un quotidien suisse à la suite des élections en Bavière.

Qu'on n'aime pas les Socialistes ou la Gauche en vrac, je comprends. Mais là on parle d'une solution finale  espérée.

"Le SPD en dessous de 10%, voilà une nouvelle très réjouissante pour les citoyennes et citoyens bavarois payeurs de taxes. La révolution est en route, la gauche ne sera bientôt qu'un mauvais souvenir et tout ira beaucoup mieux quand cette idéologie meurtrière (l'idéologie politique qui a le plus de morts sur la conscience) aura disparu."

....

Posté par Buoi à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 octobre 2018

Lundi

......

image

 La nuit passée mon système digestif a souffert de perturbations intempestives. En aval, mille sabords, en amont toute. Émue, Dulcinée a sorti une de ses belles pièces de 5 francs, pièces qui font la fierté de mon pays. Une bonne couche de Baume du Tigre sur... mon dos et ensuite elle

image

 en a gratté l'entière surface avec ce "Cent sous". Pourquoi mon dos, se demandera l'Occidental non-averti ? Son diagnostic était simple: nous avions très bien mangé à midi, peut-être trop, et j'avais pris un coup de frais, à notre retour, sur le balcon. Les tripes n'ayant pas aimé elles réagissaient de vilaines et sauvages manières. Aujourd'hui je suis à la diète ce qui ne m'enchante pas du tout. 

Au Vietnam les troubles digestifs font peur. Chaque grand-mère se souvient d'horribles drames causés par une diarrhée ou les vomissements d'un enfant ou d'un proche.

C'est pourquoi, en plus de la lessive du lundi, Dulcinée a effectué une complète désinfection de nos lieux d'aisance... J'aime bien ce mot.

DSC02407 

Hier soir, dimanche.

DSCN0788

DSCN0789

DSCN0792

DSCN0794

DSCN0796 

DSCN0798

DSCN0799-001

DSCN0801 DSCN0802 

--------------------------------------------

image 

--------

image 

Photo oubliée de vendredi.

............

L.T.

Sujet ennuyeux mais nous entrons en campagne, Suisses et Suissesses

étant appelés à répondre à diverses questions à la fin novembre.

DSC02406

P.S.: Le monsieur qui pose sur l'affiche ci-dessus est supposé témoigner de la détermination de notre Vilaine Droite helvétique. Un grand OUI à la démocratie directe et à l'autodétermination.Un homme sérieux, marié, jeune, le regard volontaire, la chemise... foncée. Pourtant la démocratie directe existe depuis longtemps en Suisse.

Les citoyens et citoyennes (souvent appelés "Peuple") votent trois ou quatre fois par an de manière primitive: oui, non, rien. Le peuple a choisi récemment d'inclure la bicyclette dans la Constitution, le mois prochain on nous demandera (entre autres) de dire oui/non  à un projet concernant les cornes des vaches. 

C'est donc que la "démocratie directe" est bien réelle. Quel peuple de ce monde peut décider si on accordera une prime aux paysans qui ne couperont plus les cornes des ruminantes ?

Voyons qu'est-ce que ces gens veulent de plus ? Simple: réduire les pouvoirs des Chambres, en gros: Sénat ou Conseil des États (Cantons)  et chambre basse ou Conseil national représentant le Peuple (200 députés) et ramener nos Conseillers fédéraux (ministres, on en a 7) à des tâches de gestion.

image

L'autre slogan : Oui à l'autodétermination ! Comme si nous étions en Nouvelle-Calédonie ou en Crimée. Rien de tout ça. C'est une invitation tordue à nous éloigner de l'Europe... enfin de l'UE... dont nous ne sommes pas membres mais avec laquelle nos autorités ont établi depuis des années des liens étroits (Schengen pour les travailleurs et les touristes, Erasmus pour les étudiants,...), liens basés sur le principe de la réciprocité. L'objet du vote : le Droit suisse passe-t-il avant le Droit international... Voilà ce que gens veulent dire par "autodétermination". 

Jusqu'ici, avant de signer un accord international, le gouvernement le présente au Parlement, aux deux Chambres. 

Si le Bon Peuple suisse disait oui à cette initiative de nos fanatiques il serait ainsi possible de déchirer n'importe quel accord signé dans le passé. 

Pour nos défenseurs de "la Suisse d'abord" l'Europe est l'ennemie. 

image

 ......Nos excités de l'extrême droite ne proposent pas d'alternatives, leur obsession: les étrangers, noirs et/ou musulmans surtout, qui traversent l'Europe pour venir "chez nous".

Bien évidemment l'intégration de ces étrangers en Suisse est un problème. 

- Papy ? Tu es fatigué ? 

- Un peu oui, pourquoi ? 

- Tu n'es pas très convaincant....

- Bon j'y reviendrai plus agressivement une fois ou l'autre....

 

Posté par Buoi à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]