Au gré de la plume

29 septembre 2016

Mercredi, Zazie revient, - 32

 

DSC01547

DSC01548

DSC01549

DSC01550

DSC01551

DSC01552

DSC01554

DSC01555 

DSC01557

DSC01559

DSC01560

DSC01561

DSC01562  

Tout petit steak hachée, hein Zazie ? 

DSC01563

L.T.

P.S.1.: " Ça va (pas) le faire ".... Je me suis demandé quelle était l'origine de cette laide expression (that will do it) souvent utilisée, lit-on, par les spécialistes de l'informatique. Je ne l'utilise(rai) jamais. 

"le" ?  

Ça va le faire, ça le fait

(MISE À JOUR : 28 JANVIER 2015)

Par Giorgione 

" Voici une expression très souvent entendue, très souvent employée. La première fois que vous l’avez entendue, elle vous a surpris et puis, l’ayant apprivoisée, vous l’avez employée vous-même.

Ce soir, pour sortir, elle étrenne son nouvel ensemble ; se tournant vers vous, elle demande : «Alors ? — Ça va le faire / ça le fait», répondez-vous. Elle peut sortir, pleine d’assurance. Ou bien : Je ne suis pas en avance aujourd’hui et, comble de malchance, il y a la queue au guichet. Je calcule ma durée d’attente : trop longue. «Ça va pas le faire», dis-je ; aucun doute, je serai en retard.

Cette expression, relativement récente, très «jeune», si on la regarde d’un peu plus près, est très problématique. Et d’abord qu’est-ce que ce le ? Appelé pronom de rappel, le censément désigne, reprend quelque chose ou quelqu’un de précédemment évoqué ; ou alors appelé pronom d’anticipation, il annonce quelqu’un ou quelque chose que la suite fera pleinement connaître. Dans chacun des deux exemples, il n’annonce rien. Reprend-il alors quelque chose ? En apparence, non, sauf si l’on considère qu’il y a ellipse d’une question : «Vais-je faire mon petit effet ?», pour la jeune élégante, «Serai-je à l’heure ?», pour l’homme des villes pressé et stressé. Le, c’est la situation où se trouve l’énonciateur, quelle qu’elle soit.

L’emploi du verbe faire, lui aussi, est assez surprenant. Sans doute le verbe en lui-même a-t-il des significations multiples comme en témoigne la longueur de la rubrique qui lui est consacrée dans un dictionnaire. En gros, disons que c’est son complément d’objet direct qui permet de le cerner : Je fais mes devoirs = je travaille ; Michel-Ange a fait cette statue = il l’a créée ; le chien fait ses besoins (là pas besoin de traduire, je crois). Or, dans l’expression qui nous intéresse, le complément d’objet direct, c’est le, donc la situation, quelle qu’elle soit, et faire, bien loin de créer, produire, agir, etc. est pris à ce qu’on pourrait appeler son degré zéro, presque plus verbe d’action, presque déjà verbe d’état : la situation sera / ne sera pas, il y aura / il n’y aura pas telle situation.

On comprend mieux pourquoi, peut-être, l’expression prolifère. Elle est si souple, si plastique parce que, ne voulant rien dire en elle-même, elle peut tout dire et s’adapter à tout. C’est à proprement parler la langue elle-même. La langue, ça le fait…"

P.S.2.: Rude journée. Bricolage, promenade avec Zazie,... Coup de fatigue. 

...

Posté par Buoi à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]


28 septembre 2016

Mardi, - 33

 

DSC01535 

Je ponce, je ponce,....

Et dans mon petit cerveau... sérénité totale.

DSC01537

DSC01536  Ça sèche...

Je mastique, je mastique.

DSC01538 

Entre deux... une tarte aux prunes.

Demain au petit déjeuner avec un bon café... 

Il faut laisser le "jus" (sirop) entrer dans la pâte. 

DSC01539 

Et je reponce....

DSC01540 

Et entre deux, un gâteau fromage... loupé, enfin esthétiquement.

Excellent repas (la moitié, don, hé) avec une petite salade de tomate bien fraîche. 

- La grève de la faim c'est fini, mon Papounet ?

- Oui ma Belle, chuis un désespéré optimiste (thanks to my Ling Zhi mushroom). 

DSC01541 

Et je reponce après le mastiquage...

DSC01542  Et demain on continue de frotter au papier de verre (60 /80). 

DSC01543 

Leur été indien. 

DSC01544 DSC01545

C'est l'heure de Tipping Point ,17h00 ITV 1 . Un jeu basé sur des questions de toutes les sortes,

comme ces quiz si populaires dans les pubs au Royaume-Uni. 

DSC01546

L.T.

P.S.: agréable journée. Avec à midi un repas à l'auberge du village en compagnie d'un ami du voisinage... et plus tard de celle (de compagnie, don) de la patronne, de la cuisinière et d'une autre dame de passage. Café, abricotine ... sur la terrasse. On fume...

Alors ? Il faut savoir déguster ce qui est bon, au bon moment. 

Gloria in exelcis Deo.

...

Posté par Buoi à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 septembre 2016

Lundi-lessive, - 34

 

DSC01526

DSC01527

DSC01528

DSC01530 

DSC01531 

Promenade au barrage.

DSC01532

DSC01533 

Zazie rentre chez elle... elle revient mercredi !

image 

Ça m'énervait d'avoir loupé les rœsti alors je recommence.

Cette fois c'est croustillant.

L.T.

P.S.1.: Pour manifester ma mauvaise humeur après le rejet de l'initiative en faveur d'une augmentation de la retraite étatique , b'en je refuse de manger ce soir. Voilà.

...

P.S.2.: 60% des Suisses refusent une augmentation (+10%) de la retraite étatique. 

Mais: La hausse des primes (assurance) maladie va être corsée. L'augmentation de 4 à 6,5% en moyenne, devrait être la plus forte de ces 6 dernières années. La hausse des primes maladie va être corsée, clic. 24Heures, journal publié en Romandie

Mais: Les coûts de la santé ont augmenté de 3,9% en 2015, clic.16.09.2016, même journal. 

 ...

P.S.3.: Pour quelques jours je laisse de côté ces trois mots reçus l'autre jour en cadeau: Fonctif, percept et immanence. 

Ce matin en parcourant la presse locale voilà que je tombe sur le mot: emmorger ! Ça concerne l'affinage des fromages, plus particulièrement le frottage des fromages encavés avec de la saumure. Cette eau salée s'appelle la morge. Ou alors cette saumur induit la morge. N'est-ce pas très sensuel ?

Ce qui me surprend (un peu) c'est le préfixe "em" placé devant "morge" pour en faire un verbe. C'est grammaticalement compréhensible mais qui l'a fait, qui a posé ce "em" devant "morge"? Les paysans ? 

[PDF]La morge, un système complexe!! 

[PDF]Fromage à raclette valaisan - vs.ch, il faut aller aux pages 12 et 13, salage.  

" Le préfixe en-, em- a deux significations principales, selon qu’il vient du mot latin in signifiant « dans » ou du mot latin inde signifiant « de là », « de ce lieu ». Dans ce dernier cas, le préfixe en-, em- est employé avec des verbes exprimant un mouvement.". Robert.

" Aucune source n’a été trouvée actuellement quant à l’étymologie de ce mot. Deux hypothèses solides peuvent donner son origine :

  • Il peut être possible de le rapprocher de l’occitan gascon mourgà (« amorcer »). Ce rapprochement fait sens quand on sait que c’est la morge qui amorce l’affinage du fromage. Le FEW indique l'origine de ce premier comme étant le latin mordicare (« mordre »).
  • Il est possible aussi de le rapprocher avec l’espagnol morga/murga (« lie d’huile »), du latin amurca (« marc d’huile d’olive »). L’analogie avec la substance poisseuse s’est aussi retrouvé dans l’occitan gascon des Landes mourga(« morve, maladie des chevaux »)."  Wikipedia.

(Notons en passant ce FEW mentionné dans cette référence wikipedienne. Dictionnaire étymologique du français. Le Französisches etymologisches Wörterbuch : eine Darstellung des galloromanischen Sprachschatzes ou FEW (Dictionnaire étymologique du français : une représentation du trésor lexical galloroman ) écrit par le philologue suisse Walther von Wartburg est le principal dictionnaire étymologique de référence des langues gallo-romanes. La création de l'édition originale du FEW, écrite en allemand, s'est amorcée en 1922 et achevée en 1967.

Walther von Wartburg (18 mai 1888 à Riedholz, canton de SoleureSuisse - 15 août 1971 à Bâle) est un philologue etl lexicographe suisse. Après des études dans les universités de BerneZurichFlorence et de la Sorbonne, il soutient en 1918 sa thèse de doctorat : Zur Benennung des Schafes in den romanischen Sprachen ("La dénomination du mouton dans les langues romanes", 37 pages). En 1921 il devient Privatdozent à Berne. Il travaille ensuite à Lausanne, puis enseigne, de 1929 à 1939 à l'université de Leipzig. De 1940 à 1959 il est professeur de philologie française à l'université de Bâle.

Le FEW s'est fixé pour objectif de retracer l'origine, l'histoire et les transformations de tous les mots du lexique français, y compris les langues et dialectes gallo-romans anciens et modernes : le wallon, l'occitan et le francoprovençal. À partir de 1952, le Fonds national suisse de la recherche scientifique a soutenu ce projet ambitieux, avec le concours du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) français après 1993 Le FEW a été achevé en 2002 : il comprend 25 volumes, 160 fascicules, soit plus de 17 000 pages. Il en existe une adaptation très abrégée, le Dictionnaire étymologique de la langue française. Le FEW est l'une des sources du TLF, le Trésor de la langue française." Wikipedia. 

Lisez bien: troisième ligne du deuxième paragraphe. 37 pages et des jours de recherche sur la dénomination du mouton dans les langues romanes.

C'est fantastique et rassurant. Le mouton ! ).

...

Posté par Buoi à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 septembre 2016

Fraîcheur matinale...., - 35

 

DSC01510

DSC01511

DSC01512

DSC01513 

Promenade en forêt d'Arconciel.

DSC01514 

DSC01517

DSC01518

DSC01520 

image 

Émincé de porc. Riz à la sauce tomate et.... épinards.

La présence des épinards peut suspendre. Simple équilibrage du stock alimentaire disponible.

La sauce tomate (tomates concassées) : traitement de la prostate. 

Cancer de la prostate : 2 tomates par jour pour le prévenir - Topsante.com - Top Santé

........

image 

25 septembre 1911, explosion du cuirassé "La Liberté". 

Navire commandé par Louis Jaurès , clic, frère de Jean.

Addendum: par un de ces mystères du canotage sur la Toile (dit "surfing" ou "navigation") voilà que je tombe sur un drôle de bonhomme: Jacques Lebaudy — Wikipédiamembre d'une drôle de Famille Lebaudy.Clic. Autoproclamé: Empereur du Sahara ! Pour ses aventures en Afrique, fouillez à votre gré. Par contre sa fin de vie est surprenante, un extrait, sautez directement à l'avant-dernier paragraphe. 

" Il s'achète un trône et tous ses accessoires, puis crée un journal : « Le Sahara ». Il se marie à une actrice française, Augustine Dellière (1873-1950), dont il aura une fille prénommée Jacqueline (alors qu'il voulait un héritier mâle) et se convertit à l'Islam. Il refuse de payer le sauvetage des cinq marins qu'il avait laissés et, après avoir protesté pour ne pas avoir été invité à la conférence d'Algésiras, il émigre aux États-Unis dans une vaste propriété de Long Island. Là, il devient un proche du banquier John Pierpont Morgan et s'établit comme financier, jouant en bourse sur la place de New York.

À compter de 1905, la presse française et internationale raconte à peu près n'importe quoi sur son compte, l'homme fuyant les photographes. Financier très secret installé aux États-Unis, il agit à partir de 1915 de façon fantasque, arrêté plusieurs fois par la police de Long Island pour avoir organisé des défilés de chevaux en arme sur la plage. Résolu à perpétuer la dynastie mais souhaitant aussi se séparer de son épouse, il décide un jour que sa fille pourrait lui donner un fils (le futur prince) et aurait fait parvenir à sa femme ce message :

« Madame, je vous informe que j'ai pris la décision de violer notre fille cet après-midi. Je vous conseille de ne pas vous opposer à mes projets ». Les deux femmes se barricadent mais comme il essaye de les faire sortir en les enfumant, sa femme le tue de plusieurs coups de revolver.

Son héritage, évalué par la presse américaine à plusieurs dizaines de millions de dollars, resta en déshérence pendant de longues années : son ex-épouse, relaxée, s'associe à sa fille Jacqueline et à deux hommes de confiance, et affrontent la famille Lebaudy qui revendique une partie des biens de Jacques. L'affaire se termine peu avant 1929, par un compromis." Wikipedia.

image 

Il a vraiment existé. Inquiétant ce mélange de "folie" et cette réussite en affaire (en compagnie de Morgan). 

L.T.

P.S.1.: pas de bricolage ce dimanche. Évitons le bruit. Mais demain je ferai des ailes plus grandes. Voilà, voilà. 

...

P.S.2.: Les votations en Suisse sont fréquentes. Le gouvernement fédéral groupe par paquet les questions posées aux Citoyennes et Citoyens. Selon les sujets on passe de folles campagnes à l'ennui. En plus de ces initiatives et référendum nationaux, les Cantons soumettent au Peuple certaines questions "régionales", parfois une ville ou un village y accroche son wagon pour savoir si elle doit accepter... une fusion communale, des éoliennes, une taxe sur les sacs "poubelle,... À Genève, par un exemple, on voudrait réduire quelques déductions fiscales (c.à d. encaisser plus),...

image 
Dessin simplifié du système digestif (manuscrit persan du XVIIeme 

écrit par Mansur ibn Muhammad Ahmad, bibliothèque de MajlesTéhéran).

image 

Le plus souvent, même si les campagnes sont molles, chacun, chacune peut se faire une idée et à la fin il vote (ou ne vote pas, ~ 50% de silencieux) avec son ventre. En somme (!) ça donne l'occasion de faire son caca nerveux, les constipés s'abstiennent... viscéralement (eux aussi pensent avec leurs intestins: grêle, colon). 

image

Image Keystone/ publiée dans la Tribune de Genève et montrée ici temporairement.

Les résultats sont connus le jour même. Le plus rigolo c'est que chacune, chacun les attend comme un joueur de l'Euromillion (sans tenir son billet à la main). Chacun, chacune se réjouissant d'avoir botté le cul des perdants, les autres "chacun-chacune" s'emportant (devant sa télé), sont cons ces Suisses, paysans grossiers,...

Pour les vainqueurs, totaux ou partiels, une deux, trois bonnes "réponses", il y a un sentiment de satisfaction: je suis en phase... en phase avec quoi, on ne saura jamais. 

Pour les perdants, partiels ou complets, c'est un mélange d'amertume, de volonté de revanche, on se jure de ne pas baisser les bras.

Chez les abstentionnistes on balance entre "j'ai bien fait de pas voter" et "de toute façon, "ils" feront comm'"i" veulent à la fin". La fin de quoi ? On ne saura jamais. 

Putain de Suisse de merde.

Le pire, osons, la "virulence" d'une majorité de politiciennes, bien plus enragées que les hommes.

- Maman ! 

60 % image 40 %

Les médias annoncent qu'"on s'achemine vers un refus d'une meilleure discipline écologique, vers un non à l'augmentation de 10% des rentes de la caisse étatique et un "oui" puissant au renforcement de nos services secrets. J'avais voté trois x "oui" et au bout je l'ai deux fois dans le c...

Tant pis pour les "10%". Je les aurais investis dans du théâtre, du resto et quelques excursions avec Aldi-Tour Suisse. Et n'espérez pas que je me calme à propos de ces cons de jeunes et de cette Vilaine Droite....

Le projet écolo visait à réveiller les Suisses. Ce pays est un des plus gros pollueurs de la planète. On se cache derrière quelques réalisations... sacs poubelle taxés, tri des déchet et autosatisfaction. Cosmétique. La Suisse est au sommet des pays générant le plus de déchets, la Suisse a un certain art pour faire laver son longe sale à l'étranger.

L'augmentation des rentes de la caisse étatique ? Cela confirme la tendance: les vieux ne bénéficieront pas avant longtemps d'une amélioration de leur retraite. 10% refusé, CHF 70.- déjà rejeté par les Libéraux. Donc rien. 

Alors ... la jeunesse ! I z'ont voté contre l'augmentation de la retraite des vieux, les vieux ont voté pour Big Brother, contre les jeunes. 

Un exemple d'une votation cantonale: Initiative fiscale du PS refusée à Lucerne.

" Les citoyens du canton ont rejeté dimanche à 57,8% l'initiative du PS «Pour un impôt équitable sur les entreprises». Elle exigeait une hausse de l'impôt sur les bénéfices des entreprises. L'initiative demandait que le taux de l'impôt sur les bénéfices des entreprises passe de 1,5% actuellement à 2,25%. La participation a atteint 40,74%. " 24 Heures. 

- T'es tout énervé mon papy !

- Un peu mon n'veu. 

..

Posté par Buoi à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]