image

 

DSC00113

Me voila contredît, elle m'a pas pu résister.

 

DSC00115 

----------------------

 

DSC00118

 

DSC00119 

----------------------------

 

DSC00120

 

DSC00121

 

 

DSC00123

 

DSC00126

 

DSC00128

 

DSC00129

 

DSC00130

 

 

DSC00131

 

DSC00132

 

DSC00133

 

DSC00135

 

DSC00136

 

 

DSC00137

 

DSC00138

 

DSC00139

 

DSC00140

 

DSC00142

 

 

DSC00143

 

DSC00144

 

DSC00145

 

DSC00146

 

DSC00147

 

 

DSC00150

 

DSC00151 

---------------------------

 

DSC00152

 

DSC00153

 

DSC00155

 

 

DSC00158

 

L.T.

P.S.: Mercredi après-midi.

 

Il y a un risque difficile à mesurer dans la "théorie" de l'évolution. Une fois qu'on accepte que l'homme n'est qu'une variété parmi d'autres espèces, le chercheur (amateur ou professionnel) pourrait trop exploiter les études sur les "animaux" (au sens pré-darwinien) pour en tirer des comparaisons avec les "hommes". 
Darwin est resté très prudent, ses travaux considèrent principalement la biologie animale. L'éthologie est une étude scientifique récente, 1940, Lorenz, von Frisch, Tinbergen, qui couvre de larges domaines zoologiques de la biologie. Le pouvoir des religions s'affaiblissant les chercheurs peuvent prendre plus de risques en élaborant de nouvelles théories en particulier dans le champ de la psychologie humaine (psychologie cognitive, écologie comportementale, l'anthropologie ... par exemples). 
Peut-être qu'aujourd'hui ce "trop de liberté" provoque un désordre. À qui se fier ? 
.....
Un autre aspect: la rigueur scientifique devrait permettre une approche universelle. Ça n'est pas le cas en psychologie, loin de là, il suffit d'observer ce qui se fait (ou pas du tout) dans différents pays de la planète. Heureusement c'est moins "messy" en psychiatrie où les critères de diagnostic sont généralement les mêmes ... en Chine, en Russie ou aux États-Unis. 
.....
La "sélection familiale" (première partie de ma réflexion).
La globalisation de l'information permet (au moins) aux autorités des pays de notre planète d'analyser l'état de leur société. Développement économique, les soins, l'éducation,... 
Il est donc possible à de grandes organisations internationales de faire des bilans de "l'évolution des variétés de l'espèce humaine". ONU (UNESCO, UNHRC, FAO, UNICEF ), Amnesty International, Croix Rouge, ... Les outils permettant de mesurer l'évolution (positive et/ou négative) sont nombreux. 
Il y a quelques années les activistes (tiersmondialistes) parlaient de développement à deux vitesses, pays riches, pays pauvres. 
Plus récemment et "grâce" à la révolution technologique des communications nous sommes entrés dans l'ère des dénonciations * *, dont celle de la corruption. 
Quelle part joue la corruption dans la sélection naturelle ? 
En Afrique (ici aussi) les "Gros Corrompus" arrosent à leur gré une ribambelle de "petits", les Uns (Gros) ayant souvent un lien de parenté avec les autres (petits). 
C'est "la sélection familiale", version triste.
Chez les abeilles les sœurs de la reine travaillent à la ruche. Elles le font par solidarité. C'est à dire "in solide", pour le tout, une responsabilité envers le tout. Naturellement modifiées ces sœurs stériles acceptent de servir les intérêts familiaux. 
Au Vietnam, en cas de maladie, les membres de la famille sont appelés à soutenir le membre malade,... * * *. 
J'avais ironisé à propos de l'hystérie collective qui suivit... la défaite de l'équipe vietnamienne de football (-23 ans). Le foot. Était-ce donc là le dernier liant de l'unité nationale ? Parce que pour le reste c'est "moi d'abord", la conscience civique... une belle farce ! Certains allant jusqu'à considérer les démocraties occidentales comme "faibles" en raison de cette solidarité institutionnelle (contraire à la sélection naturelle). 
Quand Dulcinée et moi abordons de si sérieuses questions nous arrivons toujours à la même conclusion: le dernier solide (!) noyau permettant de survivre c'est la famille.
....
On est d'accord, comme souvent je suis confus.
.....
Les abeilles, les termites, les fourmis... et certains peuples désespérés accordent la priorité à la famille. 
Certains rapportent des exemples troublants de solidarité animale. On trouve sur la Toile une video montrant un chien tirant un de ses congénères blessé au bord de la route pour le protéger du trafic automobile.
Chez les éléphants et les baleines les cas d'entraide sont fréquents. 
Ah ! Le rôle de ma famille a été important à bien des moments de ma vie.
---------------------------------------------------------------------------------------------------
.....
*   Variété ! C'est un joli mot qu'on est surpris de trouver dans le vocabulaire scientifique. Les vieux, ceux qui écoutent la radio depuis longtemps, se souviennent des "soirées de variétés" et des "chanteurs de variétés". Ça avait un côté léger. Je me demande ce que répondrait un adolescent aujourd'hui si on lui demandait: - C'est quoi un "chanteur de variétés"? 
Voilà qui m'interpelle: 
- quelle part a l'évolution du langage dans l'évolution de l'espèce humaine et, pour le plaisir, sait-on si le langage des "animaux" (au sens pré-darwinien) se modifie aussi ? 
- les langues n'évoluent pas toutes de la même manière ou avec la même rapidité. Faut-il sauver celles qui sont en péril ? 
Cette dernière question est importante car selon la réponse qu'on lui donne(ra) nous pourrions extrapoler ce devoir de sauvetage (ou l'acceptation de la mort d'une langue) à d'autres domaines. Par exemple: quel est le rôle (importance) des musées d'histoire ? Autrement dit: quel est l'influence du souvenir sur l'évolution d'une espèce ?
.......
 * * J'ai été amusé par la dénonciation du film "Peter the Rabbit" (tiré des livres de ma chère Beatrix Potter) parce qu'un lapin lance des mûres sur un jardinier souffrant d'allergie (aux mûres, don). Les producteurs (Sony) ont du présenter leurs excuses... on ne se moque pas des gens qui souffrent d'allergies ! 
......
* * *  Les temps changent ! 

  

Exemple concernant les risques de maladies graves.

...La théorie de la sélection naturelle présentée par Darwin et Wallace (cliquez si ça vous intéresse).

Résumé: En cette année Darwin (cent cinquantenaire de la parution de L’Origine des espèces, 1859), les écrits présentés ici, datant d’une année auparavant, aident à comprendre la vision en gestation de Darwin. La théorie de la sélection naturelle y est présentée, notamment à partir des fameux « pinsons de Darwin » ; la comparaison avec l’évolution en géologie est esquissée. Bien qu'ayant proposé une théorie solide de l'origine et de la diversité des espèces, Darwin a posé à ses successeurs quantité de nouvelles questions. Comment mesurer les effets de la sélection, notamment comment changent-ils au cours du temps ainsi qu'en fonction de la taille de la population ? Quels sont les liens entre l'impact des variations (les mutations) et leur taux d'occurrence ? Comment la sélection opère-t-elle à chaque niveau d'organisation d'un système dit « complexe » ? Le XXIe siècle arrivant avec son lot d'innovations technologiques permettra sûrement d'aller encore un peu plus loin dans notre compréhension de ces phénomènes, en suivant la voie ouverte autour de Darwin.

 

"La sélection familiale".

Les pinsons de Darwin.