DSC01829 DSC01830

                                                        Avant cirage !

DSC01831

DSC01832

DSC01834 

 DSC01835

DSC01836

DSC01837

DSC01839

DSC01841 

DSC01842

DSC01844

DSC01845 il porte une moumoute !

DSC01846

DSC01848 

DSC01851

DSC01852

DSC01853 

Madame et Monsieur "Cong", les parents de la mariée.

DSC01855

DSC01856 

DSC01858 

Une chanteuse.

 

L.T.

P.S.: Vendredi après-midi. 13h11

Dans quelques heures nous irons du côté de Hoang Hoa Tham pour participer au repas de noces de la fille de notre voisin du milieu. M.Cong Fut un membre actif de la "cellule politique" de notre Ngo 530. Un homme de bon sens, parfaitement conscient de ses limites. Les méchants diraient un "lâche" ou un "lèche-cul". Sans accorder d'excuses à quiconque, reconnaissons que ce n'est pas facile pour une anguille de se faufiler dans un panier de crabes.
En ce qui nous concerne les années ont parlé en notre faveur. Seul étranger à la ronde il est évident qu'en 1995 je suscitais une méfiance certaine. Dulcinée ayant toujours agi by the book en incluant le plein respect des traditions anciennes on a fini par tolérer notre présence. Et deux petites choses ont compté: je sors les poubelles chaque soir comme chacun, le matin je balaye devant chez nous. Mais n'oublions pas que durant plus d'un an, 1995-1996, les enfants me lançaient des tomates pourries et les habitants traitaient Dulcinée de "pute" quand nous passions. 

Du côté de Hoang Hoa Tham il y a le "Louis Palace", une sorte de faux restaurant qui n'ouvre que pour les mariages.

image  


14h00: En attendant (nom d'une pipe qu'est-ce que j'en ai attendu des choses all along my life), en attendant d'aller manger des plats refroidis à cette noce b'en je prépare un gros paquet de livres... pour les jeter.
Un crime, jeter un livre. Des dictionnaires, deux bibles, des bandes dessinées (rares),... sans oublier "le livre" du fils de Dulcinée (comment devenir millionnaire... de Napoléon Hill),... Une seconde Dulcinée suggère que nous les "offrions" à quelques cafés branchés où l'on peut accéder librement à une bibliothèque sympa. 
Je ris.... Elle rit.
Qui lit ? 
On n'en est plus à un crime près. Jetons. Qui sait le ramasseur de poubelles en sauvera un ou deux qu'il montrera à ses enfants. Faut croire au miracle, la rencontre d'un enfant vietnamien et d'une bande dessinée d'origine européenne (quelques-unes sont des "vint âges" de collection). Aligner des éléphants ou des vieux cailloux sur une étagère n'est-ce pas un mauvais cadeau à ceux qui devront débarrasser tout ça chez vous de la plus impudique manière ? 
Il y a du sacré, de l'Abraham, le faire soi-m'aime. 

L'étrange. Ne pas parler, ne pas dire "on vide la maison". Pourtant nous le faisons. Peut-être que cette maison nous observe, elle comprend que nous allons l'euthanasier.  
- C'est ton cinéma, O Mon Dadou. 
- Tout n'est que cinéma. Comme le fut ton agonie. 

14h53: la parenté, arrivée de province, a défilé toute la matinée au domicile de M.Cong. Il y avait des rires, des voix bruyantes et de l'agitation. Maintenant tout est calme. L'épouse de M.Cong mettra son ao dai (costume traditionnel), lui son complet gris.
Dulcinée va tenter de retrouver un de mes vestons, une cravate ? Ça n'a pas d'importance c'est juste un signe de respect.

Il n'y aura pas de cérémonie, des dizaines de tables rondes sur lesquels les plats refroidissent. Chacun arrive plus ou moins à l'heure. On dépose une enveloppe dans une des deux boîtes placées à l'entrée de la grande salle de réception. Plus tard on fera les comptes et la comparaison, qui du marié ou de la mariée a rapporté la plus grosse somme d'argent. 

Un ancien, un père souvent, fera un petit discours. Ensuite les deux mères offriront à l'épousée un collier d'or ou d'argent. 
Le mari, sa femme et les parents se lanceront dans une tournée des tables pour trinquer pendant sous la caméra du photographe. Une heure au plus et les invités disparaîtront poliment.
Demain matin (samedi), 08h30, M. et Mme Cong recevront quelques proches à leur domicile, une manière polie d'accuser livraison de leur fille et de remercier la famille venue de loin. 

Au Moyen-Âge, en Europe, on exposait le drap nuptial à la fenêtre pour prouver que l'épousée était bien encore vierge la veille. 
La fille de M.Cong a 33 ans parait-il. 

16h09: j'ai retrouvé du cirage, mes vieux mocassins brillent ! 
Ah, une cravate ! 
La mobilisation (en compagnie de Joseph et Mamouchka) aura lieu à 16h55 sharp (Joseph est colonel, don). 
Mon veston a droit à un rafraîchissement à la violette. Faut dire qu'il a dormi quatre ans dans une boîte. 


Samedi matin. allons à Times City pour chercher le petiot ! 

 

...